Derniers articles

Blog

Un des secrets d’innovation de Steve Jobs : “Ouvrez une brèche dans l’univers !”

Parlons encore de visualisation créatrice, et repensons à ce que disait George Bernard Shaw :

“L’imagination est le point de départ de la création. Vous imaginez ce que vous désirez, vous voulez ce que vous avez imaginé, et enfin vous créez ce que vous avez voulu”.

Or, la force de Steve Jobs est précisément sa vision. Rob Campbell, qui développera plus tard Powerpoint, est un jeune programmeur de 22 ans quand il rencontre pour la première fois Steve Jobs. Avant de se rendre à ce rendez-vous, il rend visite aux concurrents d’Apple, que sont Tandy et Commodore. Il leur pose la question simple : “comment voyez-vous l’avenir de ‘l’ordinateur personnel ?”.  Réponse : “il pourrait bien se retrouver en première place sur les listes de cadeaux de noël prochain.” Les employés de Commodore, un fabricant de caisses enregistreuses qui vient de faire son apparition sur le marché de l’ordinateur personnel en juin 1977, interrogés de la même manière, répondent, tout excités :” il devrait permettre à notre action de passer la barre des 2 dollars !”.

Lorsque Campbell répète sa question : “comment voyez-vous l’avenir de l’ordinateur personnel ?” à Steve Jobs… il se souvient encore 30 ans après de la manière dont la réponse du dirigeant d’Apple lui a coupé le souffle :

“Steve Jobs est un merveilleux conteur. Pendant une heure entière, il m’a expliqué en quoi l’ordinateur personnel allait changer le monde, comment il allait changer radicalement notre manière de travailler, d’éduquer nos enfants et de nous divertir. Je ne pouvais qu’approuver.”

Campbell choisit donc d’entrer chez Apple. Ce qui a distingué Steve Jobs des autres leaders, c’était “sa vision de l’avenir. Steve Jobs voit plus loin que l’horizon.” Quand Steve Jobs croyait en quelque chose, la puissance de sa vision balayait littéralement toute objection ou difficulté. Son credo : “Ouvrez des brèches dans l’univers…”

Pour Guy Kawasaki, ancien employé d’Apple et évangélisateur pour le Mac, le secret de l’innovation, qu’il lui a fallu plus de 20 ans pour percer, est que celle-ci se produit lorsque l’on “crée du sens”. Ce qui implique de vouloir rendre le monde meilleur. “Les membres du département Macintosh avaient un rêve en commun, celui de transformer le monde en fournissant des ordinateurs à davantage de gens afin qu’ils puissent accroître leur propre créativité et enrichir leur vie.”

Dans sa biographie de Steve Jobs, Jeffrey Young définit Jobs comme “celui qui a la foi du vendeur dans le produit qu’il crée, la passion démesurée de l’évangélisateur, l’obsession du but à atteindre qui est propre au fanatique et la détermination de l’enfant pauvre à réussir dans la vie.”

En janvier 2007, à l’exposition macworld, Steve Jobs conclut son discours en citant Wayne Gretzky, célèbre joueur canadien de Hockey sur glace : “je patine vers l’endroit où le palet va se trouver, pas là où il est déjà passé”. Chez Apple, c’est ce que nous avons toujours essayé de faire depuis le début… et nous continuerons.”

Eleanor Roosevelt disait que l’avenir appartient à ceux qui croient en la beauté de leurs rêves. Steve Jobs a toujours cru en la beauté de son désir de changer le monde.

Et vous, croyez-vous en vos rêves ?

La prochaine newsletter Hellébore Conseil vous donnera quelques trucs tout simples pour y parvenir… ainsi que LA VISION DU MONDE, le rêve d’un monde meilleur porté par Hellébore…

Article écrit d’après le livre Les secrets d’innovation de Steve Jobs, de C Gallo, ed. Pearson.

Aucun commentaire

Répondre

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.