Derniers articles

Blog

Pour en finir avec la confiance en soi des créatifs

Unknown-e1407763100167

Il est souvent reproché aux personnalités créatives et sensibles de « manquer de confiance en soi ».

Lorsque les grands groupes veulent évaluer leurs « hauts potentiels », la question se pose de savoir… au fond… ce qu’on  appelle « potentiel ». Pour moi, il existe un réel potentiel, en chacun… la première tâche étant souvent de savoir au service de quoi utiliser ce potentiel… Et quand la personne se reconnecte à son vrai moteur, à sa source d’énergie durable, et renouvelable… le potentiel se développe très naturellement. Bref. Qu’appelle-t-on le potentiel ? Ma réponse à cette question est la suivante : le potentiel, c’est un juste équilibre entre confiance en soi et capacité de remise en cause.

Or, souvent, les personnalités créatives ont un réel atout : celui de savoir se remettre en cause. Et pour cause ! (si je puis dire…) : la créativité, c’est précisément cette capacité d’ouverture, que l’on pourrait reformuler à travers cette phrase de Socrate, racontant l’allégorie de la caverne, dans la République, livre VII. Socrate dit à son interlocuteur « Et tu ne te tromperas pas sur ma pensée, car tu désires la connaître ». Désirer connaître la pensée de l’autre suppose en effet une capacité à suspendre momentanément son jugement critique, son propre référentiel, en un mot son « censeur du cerveau gauche » pour accueillir ce qui est dit, le passer ensuite au crible de l’expérience et enfin pouvoir infirmer ou confirmer le propos, l’amender, le faire évoluer, en un mot prendre position.

Ce qui se passe souvent, c’est que l’on renvoie à ces personnalités créatives, qui possèdent donc très naturellement cette capacité de remise en cause, qu’elles « se remettent trop en cause », et l’on en déduit assez rapidement, qu’elles manquent de confiance en elles-mêmes.

Tant et si bien que ces personnalités souples et créatives finissent par se convaincre elles-mêmes – puisqu’elles se remettent en cause !! – qu’elles manquent de confiance en elles-mêmes. Dire à quelqu’un de créatif qu’il se remet trop en cause, c’est comme reprocher à une vache normande d’avoir des taches sur son pelage. La noiraude est guérie quand elle appelle son docteur et que celui-ci lui répond : « mais la noiraude, toutes les vaches ont des taches !!! »

En fait, faire prendre confiance à une personnalité créative est finalement très simple, il « suffit  » de lui faire prendre conscience de deux choses :

1. sa « capacité de remise en cause » est chez elle effectivement supérieure à la moyenne.

2. cette capacité de remise en cause correspond à une réelle qualité… sur laquelle elle peut s’appuyer pour être toujours plus créative, et qu’elle doit apprendre à valoriser.

Et si elle a pris le temps de savoir vers quoi elle voulait aller, au service de quoi elle veut mettre son potentiel… comme nous disions au tout début… Après,  la confiance en elle-même viendra comme par magie… puisqu’elle ne cherchera plus à se changer, mais à atteindre ses objectifs en tenant compte de ce qu’elle est !

Aucun commentaire

Désolée, les commentaires sont fermés.